Gérer votre trésorerie en trois points
16.03.2017
bulle.jpg
La trésorerie est un élément capital pour la bonne santé des entreprises. Focus sur 3 facteurs clés nécessaires à sa bonne gestion.

La gestion du besoin en fonds de roulement

Souvent, quand on aborde la problématique de la gestion de trésorerie on aborde également la gestion du besoin en fonds de roulement (BFR). Difficilement assimilable pour les chefs d’entreprises, une bonne gestion du besoin en fonds de roulement rime avec optimisation de la trésorerie.

Une trésorerie optimisée passe par le recouvrement des créances (récupérer le chiffre d’affaires qui est hors de l’entreprise), la diminution des stocks (des produits qui tendent à être transformés en euros) et enfin la gestion des règlements fournisseurs (le plus tard possible car cela engendre obligatoirement une sortie d’argent) sont ainsi trois leviers permettant d’agir sur sa trésorerie.

La politique de financement

La politique de financement de vos investissements engendre nécessairement une sortie d’argent. Néanmoins, cette sortie d’argent peut se faire via la trésorerie disponible ou via le concours d’une levée de fonds (augmentation de capital ou emprunt bancaire).

Le recours à l’autofinancement est monnaie courante dans le monde de l’entrepreneuriat, cependant il peut s’avérer risqué. En effet, même si l’économie des intérêts bancaires est un avantage non négligeable, un client qui ne paye pas, des stocks à financer, des fournisseurs qui vous pressent sont autant de raisons pouvant mettre la société en difficulté. Dans ce sens une fine étude sur les risques et les coûts engendrés par les différents modes de financement est à réaliser avant de prendre toute décision.

Le suivi de l’activité

Dans l’optimisation de la trésorerie, le suivi de l’activité est primordial. La gestion des ventes est liée à votre stratégie d’entreprise qui est par essence longue à mettre en place. En cas de variation d’activité, un regard avisé sur la trésorerie est indispensable. 
En effet, en cas de hausse d’activité, vos charges vont augmenter, un suivi des règlements et des éventuels placements à faire permettront ainsi d’optimiser votre trésorerie disponible. Dans le cas contraire, en cas de baisse d’activité, votre chiffre d’affaires va diminuer plus vite que vos charges. 
Dès lors, comme certaines de vos charges sont considérées comme fixes (loyers, salaires…), il faudra les régler, quel que soit votre niveau d’activité. Dans ce sens, pour ne pas assister à une dégradation trop rapide de votre trésorerie, une politique de rationalisation de vos charges fixes devra être mise en place.

Source : www.netpme.fr







Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:
    


B&V Conseil
10, rue du Fossé Warin - BP 10029
80081 AMIENS Cedex 2
Fax. : 03 22 44 22 43
Netinfosmedias      Mentions légales