Muscler la gestion de vos factures impayées
09.11.2016
factures-impayees.jpg
86% des dirigeants estiment que les délais de paiement ont un impact important sur la santé de leur entreprise.

C'est l'un des principaux leviers de négociation entre les acheteurs et les commerciaux: le délai de paiement. Pour avoir une trésorerie positive, les clients doivent payer rapidement. Aujourd'hui, 74% des dirigeants de PME et ETI considèrent le niveau de trésorerie comme l'indicateur prioritaire pour piloter leur entreprise, selon une étude réalisée par l'institut Ipsos pour American Express. Il permet de vérifier l'équilibre de la structure financière d'une entreprise. Or, une trésorerie positive passe par des délais de paiements clients courts, la moyenne nationale est de 35 jours. Ce délai est beaucoup plus élevé dans les secteurs de l'industrie et de la construction, où il monte respectivement à 44 et 49 jours.

Une fois le délai de paiement négocié, faut-il encore le respecter !

Au cours des 12 derniers mois, six entreprises sur dix ont subi des retards de paiement. Difficile dans cette situation de verser des pénalités au risque de dégrader les relations avec le client. Les entreprises relancent et privilégient le dialogue, 9% d'entre elles ont dû employer la manière forte après plusieurs rappels. Plus d'un dirigeant sur trois affirme que le versement des pénalités a détérioré la relation client fournisseur.

La construction, secteur le plus touché

Pire encore, 38% des entreprises ont dû faire face à des impayés. Le secteur de la construction est le plus touché avec 45% des entreprises qui ont subi des impayés. Ces deux problématiques, les retards et les impayés, sont les principales causes de difficulté de trésorerie pour les dirigeants. Plus l'entreprise est de petite taille, plus la trésorerie est déterminante pour ne pas se mettre en difficulté. 75% des PME (entre 10 et 250 salariés) jugent son niveau prioritaire contre seulement la moitié des ETI (plus de 250 salariés).

La conjoncture économique joue sur le niveau d'importance de la trésorerie. Dans un contexte économique incertain, la gestion de l'argent disponible à court terme est déterminante. Lorsque l'environnement est plus serein, les entreprises sont plus flexibles sur leur trésorerie.

En 2016, la situation est jugée meilleure qu'il y a deux ans : 37% des chefs d'entreprises interrogés déclarent que leur entreprise est en croissance, 11% de plus qu'en 2014. Malgré le renforcement des mesures gouvernementales en 2015, 46% des chefs d'entreprise jugent qu'elles n'ont pas d'impact sur les délais de paiement.

B&V Conseil vous propose la solution adapté à vos besoins : Gestion des retards de paiements

Contactez notre service commercial pour plus de renseignements.






 
Source : le figaro






Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:
    


B&V Conseil
10, rue du Fossé Warin - BP 10029
80081 AMIENS Cedex 2
Fax. : 03 22 44 22 43
Netinfosmedias      Mentions légales