Recouvrement des loyers impayés
13.07.2016
comloyerfinal.jpg
Un loyer est une créance, c"est à dire une somme d"argent due par une société ou personne à une autre société ou personne. Le loyer est dû à une date (mensuelle, hebdomadaire ou autre) fixée par le propriétaire et le locataire. Si le locataire ne règle pas le montant du à la date prévue, la créance devient un impayé et le propriétaire peut engager une procédure de recouvrement. Le point dans cet article.

Recouvrement des loyers impayés : définition de l'impayé locatif

Dans le système de la location, un bien est prêté en contrepartie d'une somme d'argent.

Le règlement du loyer doit avoir lieu aux conditions stipulées par le bail, qui fixe :

- La périodicité du règlement (mensuel, trimestriel, etc.) ;

- La date exacte de paiement ;

- Le montant à régler (hors charges ou TTC).

 

L'impayé survient dès lors que le locataire ne satisfait pas au paiement du loyer selon les termes convenus. Le propriétaire peut alors engager une procédure de recouvrement.

 

Procédure pour un recouvrement de loyers impayés

La procédure dépend du type de bail signé (bail commerce, bail d'habitation, bail professionnel ou autre).

Toutefois, il existe un usage pour tous types de baux, la lettre recommandée valant mise en demeure de régler le ou les loyers impayés:

- C'est la première démarche à effectuer en cas d'impayé, une sorte d'avertissement. Dès qu'il la reçoit, le locataire doit prendre rapidement des dispositions et contacter son propriétaire.

- À partir de la réception de la lettre recommandée, le décompte des intérêts de la dette commence.

 

Ce préalable étant établi, voyons les démarches à accomplir selon les principaux types de baux.

 

Bail d'habitation résidence principale (loi n°89-462 du 6 juillet 1989)

En cette matière, la loi est très précise. L'une des clauses de ce type de bail prévoit la délivrance, par huissier, d'un commandement de payer les loyers. (article 24 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989) :

- Si le locataire n'a pas intégralement remboursé la dette dans un délai de 2 mois après délivrance de ce commandement, le bailleur a le droit de résilier le bail.

- Cette procédure de résiliation doit être effectuée devant le Tribunal d'Instance le plus proche du lieu où est situé l'immeuble.

 

Bail commercial

La procédure applicable en matière de baux commerciaux est assez similaire à celle des baux d'habitation. Là aussi, un commandement de payer les loyersdoit être adressé au locataire par huissier :

- Toutefois, pour ce type de bail, le débiteur ne dispose que d'un mois pour régler sa dette (article L. 145-41 du Code de commerce).

- À défaut de règlement de la part du locataire, là encore, le bailleur pourra saisir la juridiction compétente pour demander la résiliation du bail.

 

Bon à savoir : le juge compétent est celui du Tribunal de Grande Instance du lieu où est situé le bien.

 

Autres baux

Le bail général prévu par le Code civil est beaucoup moins formaliste que les deux autres, cités précédemment :

- L'article 1728 du Code civil prévoit que le preneur (locataire) est tenu de payer le prix du bail aux termes convenus.

- À part ça, les parties restent libres de la rédaction de la clause résolutoire (délai et forme de la résiliation de bail).

Toutefois, la plupart des clauses résolutoires de ces baux prévoient unerésiliation de plein droit si, après l'envoi d'une sommation de payer, le locataire ne paie toujours pas dans le délai imparti.

Dans nombre de cas, le locataire refuse de partir ou conteste sa dette. La saisine du tribunal est là encore obligatoire, afin de voir valider la résiliation du bail et de solliciter l'expulsion.

 

Bon à savoir : les baux professionnels (article 57 A de la loi n°86-1290 du 23 décembre 1986 et 1714 et suivants du Code civil) sont soumis à ce régime.

 

Procédure de recouvrement des loyers impayés : conséquences

Une procédure de recouvrement ne peut avoir que deux issues :

- Le locataire paye dans les délais impartis par la lettre recommandée, ou plus tard, avec les intérêts. En ce cas, le litige est résolu.

- Le locataire ne paye pas. Alors, il appartient au propriétaire de décider, au cas par cas, s'il accorde un délai supplémentaire ou s'il engage immédiatement une procédure visant à récupérer la créance par le biais d'une société de recouvrement.







Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:
    


B&V Conseil
10, rue du Fossé Warin - BP 10029
80081 AMIENS Cedex 2
Fax. : 03 22 44 22 43
Netinfosmedias      Mentions légales